Un espérantiste cosmopolite à Saint-Étienne
Article mis en ligne le 15 juin 2016
dernière modification le 22 juin 2016

par Philippe Pellicier
logo imprimer

Pendant une semaine de mai, nous avons eu la visite de Eddy HUNT à Saint-Étienne. Il est né au Canada, anglophone de naissance, mais ayant appris le français à l’école, il est venu s’installer comme formateur en électronique et en informatique en grande Bretagne - plus précisément dans le pays de Galles, non loin de Cardiff. raison pour laquelle il a acquis quelques notions de gaélique, la langue celte du Pays de Galles.

L’histoire du pays de Galles a des points communs avec celle de Saint-Étienne, à cause de la fermeture des mines de charbon.

Il a appris l’espéranto à la retraite et profite de son temps libre pour voyager. Il est venu voir ses amis stéphanois et n’a pas manqué de nous rendre visite. Nous l’avons emmené admirer le panorama de Saint-Étienne depuis la colline du Guizay qui domine la Grande Rue.

Mardi matin (31 mai 2016) Eddy a pris le train pour rentrer chez lui (juste avant la grève SNCF !). Son trajet a été constitué de cinq trains : de Saint-Étienne à Lyon, puis TGV Lyon-Lille, puis train par le tunnel sous la manche jusqu’à Londres, puis le dernier de Londres jusqu’à sa région. Et dernier trajet en car. Beau périple.




pucePlan du site puceContact puceMentions légales pucesquelette puce

RSS Valid XHTML 1.0 Strict

2015-2017 © Fédération Espéranto Rhône-Alpes - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.17