3- Découverte de la langue
Article mis en ligne le 14 octobre 2015
dernière modification le 23 avril 2016

par Philippe Pellicier
logo imprimer

Voici quelques règles de base de l’espéranto. Nous nous attacherons à établir une comparaison avec la langue française pour mettre en valeur la facilité de l’espéranto.

Ci-contre l’alphabet tel qu’il apparaît dans le « Fundamento », l’ouvrage qui a donné naissance à l’espéranto.

1°) l’alphabet comporte 28 lettres :
a, b, c, ĉ, d, e, f, g, ĝ, h, ĥ, i, j, ĵ, k, l, m, n, o, p, r, s, ŝ, t, u, ŭ, v, z.
A chaque lettre correspond un son et un seul et inversement. Donc en espéranto quand on entend on écrit et la langue ne présente pas de difficulté orthographique. Si l’on ne dispose pas de la possibilité d’accentuer les lettre, on peut faire suivre la lettre non accentuée d’un "h".

Comparez au français où par exemple le son « o » est produit par : o, ô, ot, ôt, od, oc, ots, ôts, ods, ocs, op, os, oh, ho, hô, oe, au, aux, aut, auts, aud, auds, hau, haut, hauts, ault, aults, aulx, eau, eaux, etc. et la liste n’est pas exhaustive.
En espéranto aucune lettre ne change de son comme le « s » en français dans « samedi » ou « rose », aucune lettre n’est muette comme dans « ras », etc.

2°) Articles
En espéranto il n’y a pas d’article indéfini et il n’y a qu’un seul article défini « la »
domo = une maison, domoj = des maisons, la domo = la maison, la domoj = les maisons.

En français les articles indéfinis sont « un, une et des », et les articles définis sont « le, la, l’ et les », sans parler des articles contractés commes « au » ou « aux ».

3°) Un jeu de construction...

Les noms se terminent par « o », les adjectif par « a », les adverbes dérivés par « e » et les verbes à l’infinitif par « i », le pluriel n’est pas muet et se forme par l’ajout du « j » à la fin du mot, la prononciation étant « ille » comme dans le mot « bail ». Au coeur du mot il y a une racine qui peut être composée avec les terminaisons. Dans l’exemple suivant la racine est « parol- » :
parolo = une parole
paroloj = des paroles
parola = oral
parolaj = oraux
parole = oralement
paroli = parler

En français on voit qu’il n’y a pas de lien logique entre ces mots, il faut tous les apprendre, le pluriel du nom se forme l’ajout du « s » mais ce n’est pas le cas de l’adjectif...

4°) Jeu de construction, suite...

Des suffixes et des préfixes peuvent être ajoutés pour composer les mots. Par exemple les suffixes :
- -in- suffixe qui désigne un être vivant de sexe féminin
- -id- suffixe qui désigne la descendance
- -ej- suffixe qui désigne le lieu
- -ist- suffixe qui désigne le métier ou l’activité habituelle
- vir- préfixe qui désigne le mâle reproducteur

A partir de la racine « ŝaf- » qui désigne un mouton voici ce que l’on obtient par combinaison :
- ŝafo, ŝafoj : un mouton, des moutons
- ŝafa, ŝafaj : ovin, ovins
- ŝafino, ŝafinoj : une brebis, des brebis
- ŝafido, ŝafidoj : un agneau, des agneaux
- ŝafidino, ŝafidinoj : une agnelle, des agnelles
- ŝafejo, ŝafejoj : une bergerie, des bergeries
- ŝafisto, ŝafistoj, safistino, shafistinoj : un berger de moutons, des bergers de moutons, une bergère de moutons, des bergères de moutons
- virŝafo, virŝafoj : un bélier, des béliers

En français l’apprentissage de ces mots requiert de la mémoire ; en espéranto il suffit d’apprendre la racine et l’on peut former tous les autres sans les avoir jamais appris !

5°) les pronoms personnels sont :

- mi = je
- vi = tu
- li = il
- ŝi = elle
- ĝi = il ou elle pour les choses ou les animaux
- ni = nous
- vi = vous
- ili = ils ou elles
Par l’ajout de la terminaison « a », qui caractérise les adjectifs, on forme les adjectifs possessifs. Exemple : nia, niaj = notre, nos.

En français les adjectifs possessifs ne se forment pas à partir des pronoms, il faut les apprendre. De plus, et c’est une bizarrerie du français, l’adjectif possessif s’accorde avec le possedé et non pas le possesseur ! On dit son livre et sa voiture sans savoir si le possesseur est un homme ou une femme.

6°) La conjugaison
Elle se réduit à l’apprentissage des terminaisons :
- as pour le présent
- is pour le passé
- os pour le futur
- us pour le conditionnel
- u pour l’équivalent de l’impératif
La terminaison est pour tous les verbes sans exception, la même à toutes les personnes. Le sujet est l’information suffisante pour la compréhension. Par exemple :
- mi kantas = je chante
- Petro kantis = Pierre chantait ou Pierre a chanté
- vi kantos = vous chanterez
- ili kantu = qu’ils chantent !

En français il faut apprendre la conjugaison des verbes avec toutes les terminaisons et les irrégularités de la plupart des verbes, sans parler des règles d’accord des participes passés...

Notre propos n’est pas ici de dénigrer la langue française, tout au contraire. Une comparaison semblable aurait pu être faite avec l’anglais, l’allemand, l’espagnol ou l’italien... Elle aurait mis en évidence la facilité de l’espéranto par rapport à toutes ces langues, qui portent dans leur héritage, leurs exceptions, irrégularités et particularités.
Le génie de l’espéranto est d’éviter toutes les embûches de nos langues nationales qui les rendent si difficiles à apprendre, sans porter atteinte à la capacité d’expression. En espéranto le seul respect de la logique du système abat toutes les barrières et tous les interdits grammaticaux et syntaxiques, et favorise la progression du flux naturel de l’expression.
L’utilisation de l’espéranto n’entre pas en concurrence avec les langues. Elle garantit au contraire leur sauvegarde, face à l’hégémonie de l’une ou l’autre d’entre elles sur toutes les autres.

Pour en savoir davantage n’hésitez pas à consulter nos liens et nos références bibliographiques ou à nous contacter. Le meilleur moyen de se faire une idée plus précise est de commencer à l’apprendre. C’est dès le départ un jeu captivant, auquel vous ne pourrez peut-être plus vous soustraire !




pucePlan du site puceContact puceMentions légales pucesquelette puce

RSS Valid XHTML 1.0 Strict

2015-2017 © Fédération Espéranto Rhône-Alpes - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.17